JE SUIS UN CURIEUX – Par Rony Akrich

by Rony Akrich
0 comment
JE SUIS UN CURIEUX – Par Rony Akrich

Transformer la crainte de l’ignoré par la curiosité!

La curiosité est une chose que je cultive très soigneusement, même si parfois cela ennuie les autres.
Par exemple: quand je rencontre une personne douée d’un savoir singulier, je lui pose juste mille et une questions! Ce qui, tôt ou tard, donne l’impression d’être interrogée.

Mais c’est aussi assez amusant, car les conversations ne deviennent jamais ennuyeuses.
Eh oui, c’est à moi de lever la main pour « juste une autre question » lors d’une conférence, alors que tout le monde redoute tant ce moment.

D’autres personnes trouveront cela gênant, de temps en temps, mais à mon avis, la curiosité est symptomatique de ma personnalité, cet essentiel m’aida à réaliser quelques projets ma vie durant, et ce, jusqu’à présent.

Quelle en est la raison principale?

Cette qualité peut facilement vous entreprendre, vous engager à acquérir de nouvelles connaissances puis à les comprendre. Elle porte ses fruits, sans réel effort, je l’ai senti très rapidement, aussi me mis-je à l’aimer, à l’aduler et voulu en devenir un membre à part entière. La plupart d’entre nous sommes totalement obnubilés par notre vouloir comprendre et par la suite pouvoir l’utiliser de manière nouvelle et productive. C’est vraisemblablement ce qui rend les curieux si différents.

Sans cesse m’interpeller, j’ai posé diverses questions à d’autres. Ils m’ont ainsi aidé à ouvrir de nombreuses portes et opportunités et forger de nombreuses et sérieuses relations. Car il n’y a rien de plus important, pour établir un lien de qualité, que d’être véritablement intéressé par cet autre différent de moi, mais plus encore, cela rendit ma vie plus attrayante et plus palpitante.
Parlons, si vous le voulez bien, des raisons qui m’amènent à affirmer, sans ambages: ‘la curiosité est l’une des valeurs les plus importantes que vous devriez développer et entretenir avec soin.

Mais d’abord, abordons la cause et la conséquence sociales de tant d’acharnement à vouloir tuer dans l’œuf, déjà chez l’enfant, la soif de toute curiosité.

Quel avantage à vouloir annihiler la créativité populaire chez la plupart d’entre nous ?
Nos parents voulaient que nous arrêtions de poser trop de questions, nous les fatiguions et, surtout, ils ne connaissaient pas toutes les réponses! Difficile de garder vivante, l’idée magique du Père Noël, si vous commenciez à tout savoir sur
lui.

L’école veut que vous obéissiez aux règles et mémorisiez les choses plus qu’elle ne veut vous voir vraiment curieux et ouverts d’esprit. Tout juste adolescent, vous commencez à détester les livres car ils ne sont que les détenteurs de matériel fastidieux dont vous devez mémoriser et réécrire la fable ennuyeuse lors des examens.

Il est aisé de comprendre pourquoi la curiosité doit être réduite à son strict minimum dans un système global, ce dernier se définit, pour les masses laborieuses, par une doctrine de travail reposant sur une économie de marché où il n’y a guère de place pour les incartades, les indiscrétions et l’individualisation.
Tout le monde doit se ranger derrière les normes et valeurs exigeantes du pouvoir, sinon celui-ci cesserait de produire et de faire valoir. Ainsi, si vous aspirez à l’information, il vous faudra la nourrir en dehors des sentiers battus d’une réalité sociale déterminée.

La curiosité n’est pas un jeu d’enfant!
Il faut de l’opiniâtreté, de l’abnégation, de l’effort intellectuel et une adversité potentielle, celle de ne point connaître les réponses à toutes les questions. Elle contraint toutes les personnes impliquées à transcender leur état mental passif vers un état actif, malgré un cerveau aimant se reposer et économiser son énergie. Tant de personnes et la plupart de toutes nos sociétés étouffent, consciemment, l’appétence au savoir. C’est tellement plus facile ainsi!
Si vous n’êtes plus une personne curieuse, ce n’est pas complètement de votre faute, du moins pas avant d’avoir lu jusqu’à la fin cet article. Je sais, c’est un peu outrecuidant!

Mais il faudra simplement être très tenace quand il s’agira de sustenter les bonnes valeurs et ne pas céder à la pression sociale. Ayez une longueur d’avance sur votre environnement, une stratégie quant à vos principes de vie et ne rien attendre d’autrui une fois décidé à agir.
Si l’on réussit à vous mettre dans une situation où votre curiosité est muselée, devenez créatif et assurez-vous de nourrir votre esprit curieux d’une manière ou d’une autre. Il existera toujours un moyen de pourvoir votre quête, peu importe la rigidité et l’étroitesse d’esprit des personnes et des systèmes qui vous accablent.
Si un dogme ne vous permet pas d’être curieux, soyez curieux hors du dogme.

Avoir de nombreux loisirs, rejoindre des groupes de discussion, passer plus de temps dans une bibliothèque à faire des recherches, peu importe, manifestez votre indépendance.
Si les gens en ont assez de vous entendre poser constamment des questions, eh bien, trouvez plus de personnes prêtes à partager leurs connaissances! En fin de compte, il vaut mieux prospecter la sagesse de plusieurs personnes que la connaissance d’une seule.
Si vous avez encore des questions après une conférence ou un séminaire, convenez avec le professeur de les lui envoyer par e-mail ou de vous rencontrer individuellement.

N’ayez crainte de devoir remettre en cause, creuser plus profondément, essayer de comprendre le contexte, l’origine et l’histoire des choses, de les replacer dans une nouvelle perspective, réfléchir à de nouveaux angles d’approche, jouer avec les idées, faites les générer.

Vous êtes curieux, vous avez d’autres valeurs positives ou traits de personnalité inhabituels?

Ne les abandonnez jamais et n’acceptez aucun compromis laid pour vous conformer aux règles de la société.
Vous vous devez d’innover si vous espérez mettre au monde le meilleur de vous-même, si votre volonté est assez forte, il existera toujours un moyen.
Heureusement, aujourd’hui, à l’ère de l’information partagée, il est très facile de trouver comment satisfaire un esprit passionné de savoirs et de connaissances, vous avez accès à toutes les idées et sciences de l’Humanité et à des milliards de personnes en un seul clic.

Vous devez être un peu rebelle si vous voulez nourrir votre curiosité et votre créativité.
Plus vous êtes audacieux, plus la vie devient intéressante.
Au moment où vous décidez d’être une personne réellement savante, l’ennui n’existe tout simplement plus. Vous faites face au problème opposé, il y a toujours trop de choses à faire et avec lesquelles se familiariser.
Curieux n’est-ce pas?!

Related Videos