LE VERBE DE LA GEOULA DANS LE TEXTE DE SHEMOT

by Rony Akrich
0 comment

On reprend briévement le 1er verset : vous comprenez ce que signifie « Elohim dit à Moïse Ani Hashem ». Et parce que le temps est venu où Je me révèle comme Hashem c’est la raison pour laquelle la réalisation améne les difficultés de la réalisation. Tant qu’il y a un projet c’est un projet et la fidélité au projet peut être totale, elle n’engage qu’à l’espérance. Tandis que dès qu’il y a le processus de réalisation, c’est là que l’épreuve commence. L’érpeuve de la foi est un des niveaux de l’épreuve, une épreuve de la capacité d’espérance. Mais l’épreuve de la réalisation est une épreuve d’identité. On sait à quel point le peuple juif, en ces moments-là, n’est pas toujours capable de réagir comme il faut ! Ceux qui sont restés les rescapés de la fidélité ne sont pas forcément ceux qui savent réagir aux difficultés de la réalisation. Vous voyez toutes les implications de cela…RAV YEHUDA ASKENAZI zatsal

Related Videos