Rony Akrich le livre de Chemot « Aaron un amour de cohen »

by Rony Akrich
0 comment

Quand Aaron rencontrait sur son chemin un mécréant, il commençait par le saluer chaleureusement; sa sincérité était tellement profonde que, lorsque l’homme en question s’apprêtait à commettre une mauvaise action, il se disait :

« Oh non ! Comment pourrais-je regarder Aaron en face demain ? Je serai tellement embarrassé lorsqu’il
me saluera avec tant d’affection ».
De ce fait, le pécheur s’abstenait de commettre son méfait (Avot de Rabbi Natan).

On pourrait s’étonner qu’un Tsadik comme Aaron HaCohen puisse s’intéresser à des hommes aussi pétris de mauvaises qualités, à la conduite immorale, pour les ramener sur la voie de la Torah. En vérité, ce genre d’observation est tout à fait contraire à l’esprit qui doit animer celui qui veut s’adonner à l’amour du prochain.

Related Videos