Cette terre est nôtre – Soyez en sûr, les autres suivront !

by Rony Blog
0 comment

 
Vu de n’importe où,  Israël représente un élément irréductible aux catégories habituelles. Il n’est point d’exemple de pays se constituant ou se reconstituant après deux mille ans d’interruption environ. Il n’est point d’exemple de peuple tentant l’épreuve de la reconstitution après une dispersion semblable à celle d’Israël. Il est vrai que le destin du peuple  juif est à lui seul irréductible à toute catégorie connue. Les droits des Juifs sur cette terre sont évidents: Dieu leur a fait don de cette terre. Rachi rappelle cette évidence dans son commentaire d’ouverture sur la Torah. Si le livre de la Genèse commence par le récit de la Création, c’est pour enseigner que Dieu a créé le monde dans un certain but, et que, pour qu’il soit atteint, il faut que le peuple juif soit sur sa terre.
 Yaakov David Herzog, fils du grand rabbin ashkénaze d’Israël le Rav Herzog, fut à la fois un grand Sage et l’un des politiciens les plus brillants de l’Etat d’Israël. Dans son livre « Le peuple qui vit à part », il soutient que le seul argument en mesure de convaincre les nations de l’indéfectible droit de propriété du peuple juif sur la terre d’Israël est que Dieu nous a fait don de cette terre et qu’elle est donc nôtre. Argument non rationnel, « mystique « , semble-t-il.
« Apparemment « , écrit Yaakov David Herzog, « mais, par mon expérience de dizaines d’années, je peux vous affirmer que cet argument est le plus rationnel et le plus politique qui soit. Le problème essentiel est que nous-mêmes en soyons convaincus tout d’abord ». Un ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis rapporte à l’issue de sa mission qu’il n’était pas parvenu à convaincre ses interlocuteurs que la terre d’Israël appartient aux Juifs dans sa totalité.
 En réponse à une question, il reconnut que lui-même n’y croyait pas. Or, on ne peut transmettre que ce dont on est soi-même convaincu. L’homme n’est pas un rationaliste pur et simple. Nous affirmons que l’intelligence n’est pas l’unique instrument permettant de parvenir à la vérité. D’autres moyens existent: la prophétie, l’esprit saint et la tradition. La pensée rationnelle, comme l’explique le Rav Kook n’est qu’un disciple mineur de la connaissance mystique; c’est un élève de marque, mais toujours un élève.
 Il faut avoir conscience qu’il existe une connaissance qui la dépasse. En réalité, le mysticisme est le plus grand des réalismes. Il est important de comprendre que la morale divine, la morale de la Torah, transcende la morale humaine, et que ce n’est qu’à sa lumière qu’il est possible de comprendre pourquoi le peuple juif a été déraciné d’une terre ­l’Egypte – et transplanté en une autre – Canaan.
 « Les yeux de Dieu y sont posés du début à la fin de l’année » proclame le texte biblique. Elle est « le palais du Roi » répondent les Sages. Et le peuple juif de vibrer avec elle. Il sait que cette terre lui appartient pour toujours, qu’elle recèle les trésors de son passé, détient bien des merveilles du présent et garde les clés de l’avenir ; elle est Terre d’éternité. Elle est cette Terre qui, en son cœur, porte Jérusalem. Un lieu choisi par D.ieu pour Sa « demeure » dans ce monde.
 
 

 

 

Related Videos