LA GUERRE DES JUIFS GÉNÈRE DRAMES ET TRAGÉDIES par Rony Akrich

by Rony Akrich
0 comment

Au début du siège, au printemps 70, Jérusalem est tenue par trois factions zélotes dirigées par Éléazar ben Simon, un autre des vainqueurs de Beth-Horon, dont la forteresse est la cour intérieure du Temple, par Simon Bar-Giora qui tient la ville haute et une partie de la ville basse, et par Jean de Gischala qui tient le mont du Temple15. Selon Tacite, « ce n’était entre eux que combats, trahisons, incendies et une partie du blé avait été dévorée par les flammes »

La guerre civile affaiblit les Juifs durant quasiment toute la révolte contre les Romains. Il y a d’abord l’opposition en Galilée entre les partisans du compromis dirigés par Flavius Josèphe, nommé gouverneur de Galilée par le Sanhédrin, mais aussi fidèle du roi Hérode Agrippa II, lui-même intronisé par les Romains, et les zélotes menés par Jean de Gischala. Josèphe s’étant rendu aux Romains, la campagne menée par Vespasien s’achève en 67 par la prise de la forteresse de Gamla, désastreuse pour les Juifs, puis de Gischala10 (de l’hébreu Goush Halav).

Related Videos