La prophétesse Déborah juge…

by Rony Blog
0 comment

 
La tâche de Déborah, prophétesse et seule femme juge en Israël, n’était pas facile car elle était aussi épouse et mère de famille. Loin de ressembler à une Jeanne d’Arc montée à cheval et parée d’une armure, cette prophétesse était cependant, dans une large mesure, à la tête du peuple juif et avait sur celui-ci une influence prépondérante. Elle était imprégnée de la présence divine, ce qui faisait d’elle un chef de droit divin, par ailleurs, l’accord des tribus renforçait son pouvoir.
Le peuple, qui lui avait été confié par Dieu n’était pas soumis, plus les Israélites se sentaient opprimés, plus ils s’en prenaient les uns aux autres ; les hommes étaient devenus lâches et se laissaient vivre, ils commençaient à se jalouser et passaient leur temps à se critiquer au lieu d’essayer de trouver une solution. Comme c’est le cas à notre époque où il existe toutes sortes de partis, déchirés par des dissensions, cette situation devait être impérativement rectifiée, car il est indispensable que règne en notre sein une atmosphère de paix et d’unité, de respect et de compréhension
Deborah obtint des résultats, non par le mérite d’un quelconque talent militaire, mais parce qu’elle était une personnalité centrale du peuple Hébreu, dotée d’un haut niveau de moralité et d’une grande élévation spirituelle, c’est grâce à cela qu’elle eu un ascendant sur Barak, chef des armées d’Israël, qui craignait de s’engager dans cette guerre.
Deborah l’enjoignit de prendre d’assaut l’ennemi, Barak répondit : « Si tu m’accompagnes, j’irai, sinon je n’irai point » et Deborah de répliquer aussitôt: « Certes, j’irai avec toi », insufflant vigueur et courage au chef de l’armée. En voyant son zèle, les hommes d’Israël l’ont suivi et, ensemble, ont pu témoigner de la puissance de Dieu, de la manière dont leurs ennemis ont été mis en fuite. Elle loua l’Éternel pour ceux qui se montrèrent prêts à combattre à ses côtés, elle a chanté un cantique de victoire alors qu’elle aurait pu rester assise sur son tapis pour rendre ses jugements devant le peuple, mais elle s’est levée, telle « une mère en Israël » et s’est portée volontaire pour emmener Dieu dans la bataille.
Ce sont ces forces qui donnent à la nation sa motivation idéologique, qui elle, à son tour, nous insuffle la puissance militaire. La faiblesse morale et la pauvreté en Torah nous mettent en danger sur les plans militaires et politiques. Nous devons faire croître notre foi et notre attachement a l’Eternel. Plus nous serons dotés des vertus de l’âme, plus nous aurons un véritable dévouement pour le peuple d’Israël, et plus nous ferons preuve d’opiniâtreté sur le plan politique.
De même, si la situation dans notre pays est très complexe, et si toutefois nous sommes en paix entre nous, nous bénéficierons d’une bénédiction divine : « Et Dieu donnera la force à Son peuple. Dieu bénira Son peuple par la paix.  » Dieu nous dispensera Sa bénédiction, nonobstant toutes les pressions politiques des peuples qui nous entourent. Poursuivons notre recherche de cet Hébreu caché dans le « juif » que nous restons ! 
http://www.ronyakrich.com/blog

Related Videos