L’APHORISME DE RONY AKRICH

by Rony Akrich
0 comment
L’APHORISME DE RONY AKRICH

L’attention implique la volonté, la vigilance face à toute perplexité et la curiosité à propos de ce qui se passe autour de nous. L’implication envers l’autre, mon prochain est bien plus complexe que cela. Parfois, mon cœur s’émeut, soudainement affecté par la personne ou la chose. À l’avenir, j’ancrerai mon fait et mon geste dans les fonds de la reconnaissance et du respect, ainsi pourrai-je naviguer à jamais dans les océans de l’œuvre sociable et utile au monde.Sommes-nous indifférents, car remplis de tâches et d’ouvrages, inquiets pour nos familles ou dévorés par l’existence?Ne sommes-nous pas tout simplement, désabusés, égoïstes et insignifiants? Comment faillir à ce point et ne guère vouloir s’inquiéter de son voisin, de tout autre que soi?Rappelez-vous! Il n’y a pas si longtemps, les gens se disaient souvent bonjour, sur la route, à la synagogue, dans les transports en commun. Depuis les décrets sanitaires, loin de toute portée visuelle, l’autre disparaissait des cœurs, s’échappait du paysage de nos connaissances.A l’ère contemporaine, l’être nous invite, il est temps d’y répondre! Vous, mes amis, si vous restez otages de votre routine, sans nul doute, ne pourrez-vous, en aucun cas, découvrir le ‘Présent’ offert à tout moment, à chaque instant.La visibilité s’estompe, l’émotion se tarit, les visites de l’indifférence deviennent récurrentes, en conséquence, l’égoïsme s’intensifie de plus en plus, l’apathie s’installe en continue. La pénurie de l’être empêche la partition des notes de la symphonie de demain, elle rend sourd et opaque!

Related Videos