L’aspiration morale de l’être

by Rony Blog
0 comment


La liberté s’inscrit dans tout ce qui existe.
Elle s’exprime par l’aspiration incessante à un plus haut degré de réalité, a la perfection et au bien.
Sans ce désir infini, toute tendance ou but spirituels perdrait sa valeur, et tout idéal resterait vain.
Grace au processus de perfectionnement, toutes les créatures s’élèvent et s’améliorent, non seulement quant a leur nature mais aussi quant a leurs qualités morales.
Chaque chose au monde, et le monde dans son ensemble, aspirent à devenir meilleurs, et ainsi a se rapprocher de la sainteté de D’… 
On doit appeler « bien » tout ce qui renforce le grand effort moral de l’existence, c’est-à-dire tout ce qui fait avancer le processus de perfectionnement de l’univers, et « mauvais »tout ce qui le retarde.
Le dessein moral de l’Eternel ne régit donc pas seulement les lois de l’existence spirituelle, il est aussi présent dans les lois de la matière.
Cette tendance essentielle se révèle dans la conscience et l’intelligence de l’homme, comme loi morale qui l’oblige, comme appel issu des profondeurs de son âme à la concrétiser dans sa vie et dans son monde.
Il ne s’agit pas de la voix de l’intelligence humaine, mais de celle du désir spontané de l’âme elle même de s’approcher du divin.
L’homme peut ou non répondre a cet appel en vertu d’un choix libre ; ce secret du choix, propre a l’âme, caractérise la moralité de la vie.
Le pouvoir de décision de l’être humain, son libre arbitre, sert seulement au perfectionnement de la réalité qui doit parvenir à conduire l’existence à son plus haut niveau d’excellence.
Le caractère moral du choix ne se révèle qu’avec la volonté humaine qui est  force de vie et source de toutes les transformations de cette dernière.
L’homme se singularise aussi par sa capacité de connaître l’action de la volonte divine dans le monde et par sa force d’y participer en vertu de sa propre volonte et de sa libre action morale.
La morale humaine s’unit  ainsi à la plus haute morale celle qui prend sa source en D’…, elle manifeste concrètement  la volonte bonne qui gouverne l’existence.
Toute attitude de droiture, de moralité, de sainteté, de courage et de beauté, révèle la vie qui emplit la réalité, elles sont à son service.
La volonté, bonne, s’en sert en effet pour réaliser ses fins. Quel est le statut ontologique du monde ?
Toute la réalité aspire donc à parvenir a la perfection divine et à se fondre en son sein, a s’unir a sa lumière.
Cependant seule l’âme humaine a conscience de ce désir et peut tendre a son accomplissement ; il ne s’agit pas seulement d’une compréhension abstraite mais d’une participation a la vie de la création elle même.
L’âme humaine aide toute la réalité à  prendre conscience d’elle-même.
A l’heure ou l’idée nationale bat son plein, il faut garder le sens de la justice et de la vérité, l’amour de l’humanité et des individus, veiller sur le devoir de sainteté qui incombe a Israël, royaume de prêtres et peuple saint.
(selon les écrits du rav Abraham Itzhak ACohen Kook)
Rony Akrich
http://www.ronyakrich.com

Related Videos