LES ALCOVES DU TANAH’ PARASHA TSAV AVEC RONY AKRICH

by Rony Akrich
0 comment

Dans un poème, Abraham Joshua Heschel veut confesser sa culpabilité: «Je suis mille fois coupable de votre détresse.» Il a écrit ces mots en yiddish alors qu’il était étudiant en Europe avant l’Holocauste. Des années plus tard, enseignant aux États-Unis, Heschel est passé d’un sentiment de culpabilité personnelle à un appel à une réponse active.
Il écrit: «Il est important de ressentir de l’inquiétude, c’est un péché de sombrer dans le désespoir. Ce dont nous avons besoin, c’est d’une mobilisation totale du cœur, de l’intelligence et de la richesse dans un but d’amour et de justice.  »
Comme le jeune Heschel, nous pouvons être témoins de la multitude de problèmes qui se posent dans les rues de notre quartier, dans les rues de notre ville et dans le monde entier, et nous ne voyons que notre culpabilité. Le modèle de l’ancien asham nous encourage à transformer ces sentiments intérieurs en actes d’amour et de justice communs. Isolés, nous voyons notre insuffisance et notre honte. En nous rapprochant l’un de l’autre, dans l’action communautaire et le plaidoyer, nous abordons la guérison.

Related Videos