LIVRE D’OVADIA: « ruse de la raison » Hegel et « l’ironie de l’histoire » Rav Kook par Rony Akrich

by Rony Akrich
0 comment

Le messianique ne pourrait signifier ou se signifier à partir d’une quelconque donation de surcroît, ou encore, de ce qui se donnerait par-delà l’horizon du savoir, de l’expérience, de la perceptibilité, etc. En somme le messianique, ne saurait ici être synonyme d’une nouvelle ou autre possibilité pour et au nom de l’expérience ou du savoir. Il faudrait ici penser le messianique dans son impossibilité radicale, non seulement au regard des logiques du savoir, de l’expérience, de la perceptibilité, mais aussi et surtout à même toutes les stratégies capables de suggérer la modalité, l’approche, l’accès par-delà les stances traditionnelles du philosophique. Au fond, le messianique doit demeurer impossible, c’est-à-dire, qu’il n’aura en somme rien perdu à s’avouer soi-même impossible.
Au cœur donc de cet impossible, peut-être, pourrions-nous espérer quelque chose comme le messianique. Espérer une temporalité non pas entendue en tant que condition du politique, de l’histoire, de l’expérience etc., mais bien plutôt en tant qu’incondition (selon cette terminologie derridienne ou lévinassienne) au sein de laquelle se tiendraient, se cacheraient et se réserveraient à la fois toutes les possibilités effectives dans et par l’histoire, le politique, la présence et tout ce qui dans ces possibilités réalisées aura été oublié, manqué, nié par là même, tout ce qui resterait à venir de l’histoire, du politique, de l’éthique, de l’expérience.

Related Videos