Shoa et renaissance

by Rony Blog
0 comment


On peut affirmer que la Shoa constitue une conséquence directe de l’exil atroce qui se prolongea durant plus de deux mille ans.
Question particulièrement douloureuse à formuler puisqu’elle laisse sous-entendre qu’ayant lui-même provoqué son exil, le peuple juif serait en quelque sorte responsable de ce qui s’est produit dans les camps de concentration d’Europe pendant cette terrible époque.
 C’est pourquoi, il faut affirmer d’emblée que pour tout croyant, la Shoa reste aujourd’hui encore une terrible énigme et une insupportable interrogation qui, cependant, ne peuvent rester sans réponse.
Nous avons le devoir impératif d’étudier l’Histoire, mais attention, pas seulement celle des événements, mais celle de nos rencontres avec Dieu dans l’Histoire.
 De même qu’il faut savoir déceler Dieu dans la nature, parce que c’est lui qui a créé le monde physique, c’est en lui qu’il faut également reconnaître celui qui dirige le monde de l’Histoire.
Certains événements sont parfois si terribles qu’il est difficile de les comprendre, c’est le cas de la Shoa et d’autres événements semblables racontés par la Bible.
 Même la sortie d’Egypte prit également un aspect dramatique pour les Hébreux puisque les commentateurs nous expliquent que quatre-cinquième d’entre eux ont péri pendant les trois jours que durèrent les ténèbres, parce qu’ils refusaient en fait de quitter l’Egypte.
Ce n’est pas un effet du hasard si la génération qui a survécu à la Shoa est celle qui a eu l’immense privilège d’assister ou de participer à la création de l’Etat d’Israël.
 En quelques années d’intervalle, nos parents ou grands-parents ont vécu la sombre époque lors de laquelle un tiers du peuple juif a disparu dans les fours crématoires d’Europe de l’Est, mais leurs yeux ont aussi vu l’épopée héroïque qui fut celle de la résurrection du peuple d’Israël sur sa terre.
Il faut se souvenir qu’au début du sionisme « politique » certains de nos Sages comme Rabbi Shlomo Teichtal, l’auteur du célèbre ouvrage Em Habanim Semekha, adoptèrent une attitude farouchement antisioniste, s’opposant radicalement à l’Alyah en Eretz Israël.
 Mais au cours de la Shoa, Rabbi Shlomo Teichtal, qui resta longtemps caché dans une cave, décida de réviser sa position, et parvint à la conclusion qu’il avait été dans l’erreur en s’opposant constamment à toute montée en Israël.
Mais dit il, le fait est indéniable: le peuple juif est par trop attaché à l’exil, et lorsque vient le moment de le quitter, il se voit contraint de subir de terribles épreuves pour se détacher de l’emprise de la dispersion.
Déjà Maïmonide qui avait quitté l’Espagne, où sévissaient des décrets cruels contre les Juifs, pour l’Afrique du Nord, affirmait dans son épitre «Kiddoush Hashem» sur la sanctification du Nom de Dieu: «Nous avons le devoir de quitter ce lieu. Quant à ceux qui restent attachés à cette région et déclarent y rester jusqu’à ce que vienne le Messie, je ne sais pas en quoi leur attitude annulera leur décret d’extermination. Ceux-là sont des pécheurs qui entraînent le péché des autres.»
Dans son commentaire de la prière, Rabbi Yaacov Emdin, qui vivait voilà environ deux cents ans, explique en introduction: «N’envisagez pas de vous installer définitivement à l’étranger. C’est le péché qu’ont commis nos ancêtres.
  » Il peut nous sembler que lorsque l’on vit en paix en exil, on parvient peu à peu à se forger sur place une autre Jérusalem. Mais c’est là une erreur et la cause même de nos malheurs».
Une autre sommité rabbinique, Rabbi Méir Simha de Dwinsk, écrit dans son commentaire Mecheh Hokhma: « Le Juif pense que Berlin est devenue Jérusalem… Alors viendra un vent tempétueux qui le déracinera de sa souche ».
Bien avant la Shoa, le Rav Kook appela à plusieurs reprises le peuple juif à monter en Eretz Israël, non seulement pour préserver son héritage spirituel, mais tout simplement pour sa propre sauvegarde physique.
 Dans ses « Grands Appels »; il lance ce cri à la fois grave et plein de ferveur: «Venez en Eretz Israël, mes frères, et sauvez l’âme de vos générations et celle de tout notre peuple!»

Related Videos