Un enfant messager de D’…

by Rony Blog
0 comment


Jérémie est, par excellence, le prophète de la Bible, tous les thèmes du prophétisme biblique se trouvent réunis en lui avec une force extraordinaire.
Comme Moïse, Elie, Jonas, il s’insurge contre l’appel prophétique mais, comme eux encore, il est obligé, par une contrainte inéluctable, de l’accepter et de propager la parole divine.
Dans cette double expérience du refus et de la vocation, Jérémie ressent qu’il est l’objet d’une violence; il est comme séduit par Dieu et obligé, par lui, de céder.
La tâche à laquelle il est appelé est double également : arracher et démolir, mais aussi planter et construire. Il doit être le prophète de la ruine et de la résurrection.
Jérémie accomplit cette mission avec un sérieux tragique.
Pendant près d’un demi-siècle, inlassablement, avec un courage héroïque, qui lui vaudra souvent les pires dangers, il sera intimement mêlé à la vie publique de Juda, qu’il s’efforcera, en vain d’ailleurs, de corriger et d’amender.
Sa mission ne peut être comparée qu’à celle de Moïse, au début et à la fin de l’histoire politique d’Israël, l’un et l’autre prophète ont la charge constante et harassante de tout un peuple.
Jérémie est constamment un « homme de querelles », il se heurte à tous et à tout cependant qu’une haine diverse et implacable le poursuit, et c’est au sein d’un peuple déchiré et tiraillé qu’il sera finalement obligé de voir et de pleurer la catastrophe.
Dans la treizième année du règne de Josias, Jérémie est appelé par Dieu à la prophétie, il est alors un tout jeune enfant et exprime à Dieu ses appréhensions devant une tâche aussi périlleuse et grave.
L’eternel le rassure et lui promet son entier soutien, il le persuade de sa maturité spirituelle tout en le prévenant contre les défaillances et les faiblesses car ses ennemis seront nombreux.
C’est le peuple tout entier qu’il lui faudra affronter, depuis la masse jusqu’aux princes et au roi lui-même. Dans cette lutte inégale d’un seul homme contre tous, Jérémie n’aura d’autre soutien que Dieu, mais un Dieu qui ne l’aidera que dans la mesure de son propre courage.
Le prophète sera un combattant de Dieu, un soldat à son service, il ne recevra d’ordres de nul autre que lui et devra les exécuter avec une volonté de fer et un courage indomptable.
Cette investiture d’un enfant est d’autant plus remarquable qu’en 626 avant l’ère vulgaire nous sommes au lendemain de la première mesure prise par Josias pour réaliser sa réforme.
Jérémie est envoyé par Dieu pour préciser le véritable sens, spirituel et universel de cette transformation, ses premiers messages établissent un lien intime entre la réforme religieuse et l’histoire politique de Juda.
Aideront-ils Josias à comprendre que les menaces de malheur peuvent être écartées par un repentir sincère et total? La tâche à laquelle doit s’atteler le roi d’Israël, Jérémie le lui annonce en un programme bref et vigoureux; il s’agit d’arracher et de démolir, de détruire et de renverser, mais aussi de bâtir et de planter.
Dans cette double et difficile mission, le jeune roi et le jeune prophète devront marcher de pair.

Related Videos