Une Grande Soeur Exemplaire

by Rony Blog
0 comment

Myriam, fille d’Amram et de Yocheved, nait au cours de la première tragédie de l’histoire des enfants d’Israël, au milieu de l’Egypte esclavagiste et concentrationnaire.
 Quel rôle joua t elle dans ces circonstances là?
 Digne fille de la tribu de Levi, elle suivit les traces du père et enseigna a la gente féminine des Hébreux, devenant ainsi leur première préceptrice.
 Le texte biblique ne rapporte rien la concernant à ce sujet, on voudrait peut-être, de cette façon, nous faire entendre l’une de ses leçons.
 Sa personnalité instruit bien plus que nombres d’enseignements formels, des l’âge de six ans elle analyse et comprend très vite que les décisions prises par son père mettent en danger l’avenir d’Israël.
 Elle n’hésite pas à se rebeller et a remettre en question le pouvoir décisionnaire d’Amram quand celui-ci en vient à divorcer son épouse car désespérer d’une situation qui lui parait sans lendemains possibles.
 Ses conclusions sont sans appels, de telles actions engendreront des situations bien plus dramatiques que celles fromentées par pharaon, lui ne voulait l’extermination que des enfants males et vous voici devenu bien pire car niant, également, aux filles le droit a la vie.
 Comment osez-vous, père, douter un seul instant de la délivrance promise par l’Eternel D’… d’Israël?
 Amram et tous les autres hommes reprirent femmes, convaincus de la justesse des propos de Myriam et revigorés par sa foi et sa confiance inébranlable.
 Elle ne perdit pas pied et pris son jeune frère Aaron, âge de deux ans, dans une farandole effrénée de joie entrainant avec elle dit- on, des anges qui chantaient a plein poumons le bonheur d’une mère retrouvant ses petits.
 Myriam grandit et prophétise la venue prochaine, dans sa famille, d’un nouvel être qui sauvera Israël des méandres de cet exil.
 Propos étonnant pour tout un chacun alors que les nouveau-nés sont justement et maintenant massacrés sans aucune mansuétude.
 Notre jeune héroïne ne désarme pas et transporte son jeune bébé de frère sur le Nil, intimement persuadée d’assister en direct au sauvetage de Moshe, sans vraiment trop savoir comment cela se déroulerait.
 Lorsque Bytia, fille de pharaon, recueille l’enfant, tout devient clair aux yeux de Myriam, elle sait pertinemment que rien n’est le fruit du hasard et c’est dans les couloirs de ce pouvoir hégémonique que grandira le futur conducteur de la sortie d’Egypte.
 L’exégèse biblique pense que les deux sages femmes qui sauvèrent les bébés Hébreux étaient Yocheved et Myriam, là aussi elles durent faire preuve d’un courage sans borne et d’un esprit résistant aux épreuves des maitres sadiques.
 Jamais rien ni personne n’empêchera cette jeune femme de croire, d’espérer et d’affirmer haut et fort qu’envers et contre tout les aléas de son histoire, la délivrance se rapproche et les lendemains deviendront de plus en plus enchanteurs.
 Il y a de forte présomption a penser que ce fut elle qui entraina les femmes a la fabrication de tambourins devant servir a louer et rendre allègre les chemins de la liberté, ne prenant du même coup pas le temps de faire lever la pate.
 Son message est des plus évident, le levain seul ne pourra nous rédempter, c’est avec notre âme et notre conscience d’être qu’il nous sera permis de croire et de réaliser.

Related Videos