LA VERITE

by Rony Akrich
0 comment
LA VERITE

La vérité préféra l’antre de la terre
Elle se tassa au creuset de son poumon
Sens à fleur de peau, elle tremblait solitaire
Dans la nuit noire des abysses sans le son

L’au-delà était celui des fourbes habiles
De vrais sournois qui mentaient comme ils respiraient
Leur nature rusée se voulait versatile
Ils perdaient le juste, frappaient l’altérité

Tous disaient posséder la seule vérité
En son nom le sang s’écoula vers les rivières
La mort croqua de pourpre les défunts bernés
Sur ces monceaux de laideur la foi fit carrière

Au grand dam de tous, le vrai était un mélange
Il fallait en cueillir chaque pan chez tout être
Mille et une sources écriraient son visage
Vérité jaillirait de l’antre tout allègre

Kiriat Arba – Ramat Mamre
Le 19 septembre 2019

Related Videos