LE BRUIT

by Rony Akrich
0 comment
LE BRUIT

Pressés par la rencontre me voilà ouïe
Au verbe présent pour un être délicat
Prenons siège et partageons l’instant réjoui
L’à-propos se veut enchanté dans l’ici-bas

Soudain le vacarme devint tonitruant
Un tonnerre indicible de sons furieux
Frappa l’espace et nous pénétra arrogant
Le bruit venait de terrasser le gracieux

Les sons fâchés maraudent les accords vocaux
Le volume exacerbé radie l’entendant
L’onde sourde draine seule les jouvenceaux
Au creuset de saut spasmodique et exaltant

Triste moment fourvoyé par l’imperceptible
De scènes muettes ou le timbre se cesse
Si bruit dérobe la nature perceptible
L’élan vital orchestrera la controverse

Kiriat Arba – Ramat Mamre
Le 26 septembre 2019

Related Videos